Comment bien aborder l’hivernage de son camping-car ?

Abri jardin

Abri JArdin / Abri jardin 797 Views comments

L’hivernage de votre camping-car : voici une thématique vue et revue, débattue sous toutes ses formes… et, pour autant, souvent mal mise en pratique par les camping-caristes, pas toujours au fait des risques encourus par leur véhicule l’hiver venu, face aux intempéries et aux variations de températures.

Il y a un certain nombre de petites choses dont il faut se préoccuper lorsqu’on s’apprête à laisser son camping-car de côté à l’arrivée des mauvais jours… Certaines importantes, d’autres un peu moins, certaines à risque, d’autres relevant avant tout du confort. Petit tour d’horizon des bons usages pour votre camping-car.

Jetez un coup d’oeil aux abris camping-car disponibles sur FRANCE ABRIS !

1. La gestion des batteries

On le sait : la gestion des batteries cellule et moteur d’un camping-car pendant l’hiver… c’est une drôle d’histoire. Souvent mal connue, d’ailleurs, puisque nombre de camping-caristes s’étonnent de trouver leurs batteries dans un sale état à la sortie de l’hiver ! Inutilisées, celles-ci souffrent d’une auto-décharge… Attention aux mauvaises surprises !

Si vous retirez les batteries…

Pour éviter ces dernières, plusieurs solutions préconisées par les uns et les autres : retirez vos batteries et stockez-les dans une pièce où elles seront bien ventilées et à l’abri de l’humidité. Il s’agira tout de même de vérifier régulièrement leur niveau de charge durant l’hiver… et de les mettre à charger si cela s’avère nécessaire.

Si vous les laissez…

Certains choisissent quand même de laisser leurs batteries en place, celle de la cellule, comme celle du porteur. Tout dépend, évidemment, des conditions d’hivernage de votre véhicule, si vous avez un garage adapté… Dans ce cas, branchez votre camping-car une heure par jour, par exemple, grâce à un programmateur – ce qui vous permettra d’utiliser, en plus, un petit radiateur d’appoint histoire de limiter l’humidité. Et faites tourner un peu le moteur chaque semaine !

Attention : que cela ne vous empêche pas de vérifier régulièrement les niveaux de charges…

entretien pour l'hivernage
Si vous voulez repartir sans problème après l’hiver, pensez à préserver vos batteries !

2. La mise au vert intérieure

Cela va sans dire, mais il y aussi un gros travail à faire à l’intérieur des porteurs. En vrac ? Vider les placards, tous les placards, les soutes, les penderies pour éviter que vous ne vous retrouviez avec des invités surprise aux beaux jours ou des moisissures impromptues. Défaire les lits, aérer au maximum les matelas, relever les coussins ou les entreposer à part… Il faut faire circuler l’air afin d’éviter l’humidité et les moisissures.

Ouvrez les placards et le frigo !

Nettoyer le frigo – mais c’est l’évidence ! Il s’agira de le vider, de lui passer un coup de polish et d’en laisser les portes entre-ouvertes : en somme, comme vous le feriez dans une maison de campagne que vous quitteriez pour un long moment ! Laissez toutes les portes ouvertes à l’intérieur (celle des placards), d’ailleurs : ça ne facilitera que d’autant plus la ventilation.

3. L’aération du porteur

La ventilation : c’est LA bonne façon d’éviter que de mauvaises odeurs s’invitent ou que la condensation fasse ses dégâts habituels. Si vous avez un toit pour protéger votre porteur et des lanterneaux à manivelle, on vous incitera à ouvrir légèrement ces derniers afin de soulager les joints et de ventiler l’intérieur.

carport camping-car
Disponible sous la référence ID331 sur FRANCE ABRIS, cet abri camping-car facilite votre hivernage !

Le petit plus : les joints

Soulager les joints, c’est d’ailleurs ce que les plus expérimentés font pour des raisons similaires : ils lubrifient tous les joints en caoutchouc du véhicule afin d’éviter qu’ils ne craquellent à force de rester comprimés et de passer du chaud au froid avec le passage des saisons.

Le nettoyage des grilles d’aération

Dernières opérations : il faudra nettoyer les grilles d’aération du réfrigérateur à l’aspirateur ou avec un peu de liquide vaisselle. Avec la route que vous faites, gageons qu’elles devraient être un peu sales ! ???? Lubrifiez aussi les serrures. Exposées au froid et à l’humidité – et mal entretenues -, elles risqueraient de se dégrader rapidement.

4. Purge et vidange des eaux !

En plus de la gestion de ses batteries et de la bonne ventilation intérieure de son véhicule, l’eau est un autre point souvent problématique l’hiver. Et oui, le gel risque de causer de sérieux dégâts si vous ne vous en préoccupez pas ! Le gel, mais pas que, puisqu’il s’agit aussi d’une question d’hygiène. En un mot : purgez, purgez et purgez encore !

Hivernage pour le porteur
L’hivernage de votre camping-car ne peut faire l’économie du purge complète !

Purgez et videz : c’est nécessaire !

Purgez l’eau de vos réservoirs, purgez l’eau de votre chauffe-eau, purgez l’eau de vos canalisations… Une bonne manière d’éviter que le gel ne fasse exploser vos circuits ! Vidangez le réservoir des eaux usées et laissez la vanne ouverte, videz et nettoyez vos clims et vos rafraîchisseurs d’air, laissez vos robinets ouverts… Souvenez-vous en : le pire ennemi du camping-car, c’est l’humidité, mais le deuxième sur la liste est le gel !

5. Soulager son véhicule et sa mécanique !

Aligner les bornes au volant de son camping-car et dévorer des kilomètres de bitume chaque année, on pourrait imaginer que c’est ce qui met le plus à mal votre mécanique… Cela y contribue, bien entendu, mais un véhicule est fait pour rouler. Et l’on se rend compte généralement que l’immobilisme a des effets tout aussi néfastes si l’on ne prend pas soin de son porteur.

Carrosserie impeccable : c’est impératif !

Ainsi, mis à l’arrêt durant plusieurs semaines, les tonnes de votre camping-car vont reposer sur vos pneus. Il vous faudra donc, si possible, mettre un peu plus de pression au début de son hivernage. Pensez également à ôter le frein à main – cela risque de poser problème sur les terrains en pente ! ???? Enfin, avant de mettre votre véhicule au repos, offrez-lui un nettoyage complet de la carrosserie. Et n’hésitez pas à renouveler l’opération de temps en temps, histoire d’éviter que la saleté ne s’incruste.

Carport camping-car en PVC
Cet abri camping-car pliant en PVC est disponible sous la référence ID329.

6. Mettre son camping-car à l’abri

Le conseil de FRANCE ABRIS ? Vous vous en doutez… Mettez votre porteur à l’abri durant tout son hivernage. Dans l’idéal, installez, chez vous, un garage camping-car aux dimensions de votre véhiculevous en trouverez sur notre site. Votre porteur sera pleinement protégé des intempéries dans un box sécurisé et ventilé…

Plutôt carport grande hauteur que garage camping-car ?

Si vous manquez de place ou de budget, pensez qu’un carport avec une hauteur utile suffisante peut aussi faire en partie l’affaire. Les lanterneaux pourront être entrouverts sans problème, la carrosserie protégée d’une grande partie des salissures extérieures et l’ensemble sera correctement ventilé.

D’autres solutions d’hivernage pas forcément satisfaisantes

Il existe d’autres solutions, évidemment : les hivernages dans des sociétés privées, chez des particuliers, voire des housses pour votre camping-car… Les deux premiers cas n’apportent qu’une garantie limitée en matière de sécurité, car il existe des acteurs de toute sorte dans ce milieu… Quant à la housse, on peut la supposer pratique ; sauf qu’elle risque de limiter la ventilation du véhicule et de générer un climat un peu trop humide…

abri carport camping-car
Plutôt qu’un garage, vous pouvez choisir un carport toile, par exemple : ce kit est disponible sous la référence ID318 sur FRANCE ABRIS.

La solution ? On vous l’a dit : le garage ou le carport grande hauteur !

Comments